Catégories
qwanturank

Mémoire intraçable #2 (projet qwanturank)

Vous avez été incroyablement PEU nombreux à me demander une suite à mon précédent article concernant le palais de la mémoire et le résumé du livre de Joshua Foer

MAIS !

Même s’il s’agit ici de créer du contenu dans le but de remporter le concours qwanturank organisé par Qwant de décembre 2019 à juin 2020, je mets un point d’honneur à créer du contenu de qualité pour tout de même satisfaire le besoin d’un internaute qui se rendra sur ce site dans 1 ou 5 ans.

Cas pratique : améliorer sa mémoire

Apprendre des résumés de livre plus exactement.

La méthode du feed back : cela consiste à revoir mentalement et visuellement son résumé de livre. A la fin de la journée, sur un trajet par exemple et il faut énoncer les points essentiels de son livre. Pour pousser le concept il faut relire le résumé le lendemain. Cette méthode nécessite d’écrire en amont le résumé.

Le feedback optimal : immédiatement, le lendemain, une semaine après, un mois après. (Faire donc des rappels sur son agenda des livres ou concepts appris)

Astuce : prendre des pauses pour jouer au mieux avec l’effet de primauté et de récense. Primauté : facilité à retenir les 10 premières minutes de son cours/résumé et récense facilité à retenir les 10 dernières minutes de son cours/résumé. L’idéal est donc de faire des sessions de 25min pause comprise, et d’utiliser le feedback juste après.

Méthode de mémorisation CMR : COMPRENDRE – MEMORISER – REVOIR

Application du palais de la mémoire :

On l’a vu dans l’article précédent ce qu’était le palais de la mémoire, voici plus de précision

Associer un mot à une image : pour apprendre une liste de mot, il faut selon Harry Lorayne, prendre 2 seconde pour bien visualiser l’image des mots associées. Exemple : Lunette, Tomate, spaghetti, fenêtre, téléphone va donner Will Smith en MIB avec des tomate à la place des lunettes et des spaghetti à la place de son effaceur de mémoire, associer à côté de lui une autre image est celle de fenêtre en forme de téléphone. Le but est d’associer des images entre elle pour se souvenir de des mots.

Pour reprendre Tony Buzan : La créativité est la clé de la mémoire 

Associer un concept abstrait à une image : utiliser les symboles. Exemple « liberté » sera associé à la statut de la liberté ou « droit » à une balance, « incapacité » à un fauteuil roulant.

Apprendre une définition : Il faut associer l’image du concept à une image qui correspond à la définition. Exemple : l’usufruit est le droit d’user de la chose d’autrui et d’en percevoir les fruits sans en altérer la substance. Je vois mon grand frère (qui représente l’usufruit pour moi) user de mes affaires dans ma chambre (usus) et avoir pleins de pommes qui lui tombent dessus (fructus) en faisant attention de ne pas dégrader mes affaires (ne pas altérer la substance).

Apprendre des Jurisprudences : Cela ressemble beaucoup à l’apprentissage d’un concept, exemple : pour retenir l’apport de l’arrêt Caquelard qui pose le principe de l’absence de numerus clausus au démembrement en propriété sous réserve de respecter les règles d’ordre public, il suffit de visualiser un homme avec une tête de Cake et  un autre homme avec une tête de Lard (Caquelard) découper avec une tronçonneuse une maison en deux (démembrement en propriété) sur laquelle il y a écrit en grand 544 (référence à l’article 544 du Code civil définissant la propriété)

Points clé de réussite des images :

  • L’exagération : le nombre d’image à imaginer ( ?)
  • Les proportions : Plus c’est démesuré et illogique mieux on retient
  • L’action : Plus il y a de mouvement et de couleur et mieux on retient
  • Substitution : Pour créer des images à partir de mots abstrait, comme des noms propres par exemple

NOTE :

  • Faire plusieurs palais de mémoire avec moins de 50 stations.
  • Utiliser les listes de mots à apprendre pour les associer à un livre ou concept ou cours
  • Visiter 2 à 3 fois les palais de mémoire avant de placer les mots ou images sur les stations

Méthode de lecture : la plus simple et approprié pour la mémorisation de texte de théâtre. Lire, revoir ce qu’on a lu sans se référer au texte, relire, revoir se qu’on a lu ect…

La pensée irradiante : pour être compréhensible il faut enchaîner une suite de mot, idem pour être lisible. Lorsque l’on a un cours de 50 pages on peut le résumer en 10. Le cerveau fonctionne de la même manière que les résumés, il suffit donc de définir d’abord des mots clés associés à une image et/ou une couleur qui sont reliés à l’idée générale du cours ou du résumé.

Il ne faut pas apprendre mot à mot mais concepts par concepts.

Mind Map : Cela sert à faire des schémas du livre résumé pour comprendre et prendre du recul et mieux réfléchir.

Certains psychologues affirment que les mots clés d’un texte représente 10 à 20% d’un texte mais permettent la totale compréhension.

  1. Commencez par tracer au centre d’une page horizontale de format A4 un dessin dans lequel vous inscrivez le sujet de votre réflexion. Utilisez couleur et relief pour stimuler votre imagination.
  2. Notez ensuite vos idées comme elles vous viennent sur des branches rayonnant à partir du centre. Vous vous surprendrez à sauter d’une branche à l’autre – car c’est ainsi que notre cerveau fonctionne – et vous serez étonné de la richesse de votre inspiration.
  3. Tracez des flèches pour mettre en lumière les relations entre idées.
  4. Utilisez des mots clés, plus évocateurs, plus « forts » et plus mémorisables.
  5. Limitez la longueur des branches à celle des mots. Écrivez lisiblement et horizontalement. Vous satisfaites ainsi le goût de votre cerveau gauche pour l’ordre et la méthode.
  6. Hiérarchisez, numérotez, utilisez des nuages pour faire des regroupements.
  7. Notre inspiration fonctionne par poussées : mettez à profit les temps morts pour employer abondamment images et couleurs et varier votre écriture. Votre imagination s’en trouvera stimulée.
  8. Développez votre propre style. Constituez-vous une bibliothèque d’images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *